D’où provient le bruit de freinage et les points à vérifier

Le bruit de freinage désigne un sifflement émis par le système lors d’une manœuvre, à ne pas confondre avec les grincements. Ce sifflement peut avoir de multiples causes. Plusieurs solutions peuvent être proposées pour en venir à bout.

Le signe avant-coureur

Des bruits en prévenance du système de freinage peuvent, d’ores et déjà, être les prémices de sifflements à venir. Ces bruits sont le résultat de la résonnance des plaquettes. Pour y remédier, il est conseillé d’enduire le dos des plaquettes de graisse. En recouvrant les composantes mécaniques, elle affaiblira la résonnance.

Divers facteurs peuvent faire évoluer la situation et faire émettre des sifflements assez francs pour ne plus laisser le doute s’installer. Auquel cas, le garagiste est votre allié de plus fidèle.

1re cause : l’usure et le manque d’entretien

On ne le dira jamais assez : la négligence peut faire des ravages. Et sans entretien, les freins sifflent. En se déposant massivement sur les plaquettes, la poussière s’accumule et empêche les pistons de travailler correctement. Il est alors conseillé de nettoyer les plaquettes en ayant recours à des produits spécialement dédiés aux freins.

Conséquence directe du manque d’entretien à long terme, l’usure peut faire lentement, mais sûrement son œuvre. Trop usées, les plaquettes durcissent. Il arrive également qu’elles soient rayées. L’unique option reste de faire remplacer les plaquettes de frein arrière et/ou avant, l’entretien n’étant plus possible à ce stade-ci de l’usure.

2e cause : des pièces non adaptées

Suite à des réparations, il arrive également que les pièces du système de freinages ne soient pas parfaitement adaptées à la structure d’origine du véhicule.

Le contact entre les plaquettes et les disques de frein peut être mis à mal par un mauvais angle. Il reste possible de limer les bords des pièces pour palier cette défaillance.

Il est envisageable que les plaquettes de frein du véhicule soient inadaptées pour les pistons d’étrier. Celles-ci auront tendance à trop se déplacer et à causer encore plus vite leur usure. Dans ce cas de figure, le bruit de freinage est plus intense lors de la marche arrière. Sans surprise, des pièces détachées plus adaptées régleront le problème.

3e cause : altération des pièces

Sous certains facteurs, les dispositifs du système de freinage subissent des modifications. À titre d’exemple, la vitrification rend lisse et glissante la surface de la plaquette. Les sifflements sont alors accompagnés d’une distance de freinage de plus en plus conséquente.

Quoi qu’il en soit, les professionnels recommandent de faire un entretien du système de freinage tous les deux ans pour éviter tout risque.